• Un livre à lire : Aristote au Mont Saint Michel. Les racines grecque de l'Europe Chrétienne, de Sylvain Gouguenheim


    Broché: 277 pages
    Editeur : Seuil (6 mars 2008)
    Collection : L'univers historique
    Langue : Français
    ISBN-10: 2020965410
    ISBN-13: 978-2020965415

    Oui ce livre sort des sentiers (re)battus de l'université sur le rôle de l'islam dans la transmission du savoir grec à la civilisation occidentale chétienne. Il remet tout simplement en cause ce rôle. C'est tout simple.
    Mais alors, cela déclenche de curieuses fatwas dans le monde de l'Ecole Normale supérieure où travaille notre auteur !
    Ainsi quelques commissaires politiques de cette école ont signé une pétition qui met l'auteur de ce livre au pilori, et tenez-vous bien, voici ce qu'ils concluent (je cite) :
    "- Nous, enseignants, chercheurs, élèves et anciens élèves de l'Ecole normale supérieure Lettres et sciences humaines, affirmons solennellement que les prises de position idéologiques de Sylvain Gouguenheim n'engagent en rien les membres de son Ecole.
    - En nous gardant des querelles corporatistes, des conflits de personnes et des récupérations de tous ordres, nous souhaitons réaffirmer avec force notre attachement à la nécessaire distinction entre recherche scientifique et passions idéologiques.
    - Nous demandons une enquête informatique approfondie sur les points évoqués plus haut.
    - Nous demandons que toutes les mesures nécessaires soient prises afin de préserver la sérénité pédagogique et la réputation scientifique de l'ENS LSH."

    Incroyable non ? Qui eût cru que cela fût possible dans un pays libre ? Qui eût cru que des professeurs soient à ce point intolérants ?
    L'islam a trouvé là les meilleurs défenseurs que cette religion eût jamais espéré. Vous avez noté le dernier point : de quelles mesures s'agit-il ? Interdiction du livre ? Exclusion de l'auteur ? Que penser d'une telle exigence ?
    En quoi dans un pays laïc, des professeurs d'une "institution laïque, républicaine et humaniste" (comme le disent les signataires de la pétition eux-mêmes), s'autorisent-ils à mettre au pilori un de leur collègue parce qu'ils ne partagent pas les conclusions de son travail universitaire ? Chez les musulmans on appelle cela une fatwa....
    Et cette pétition (cet appel à la haine de commissaires politiques) a été publié dans Télérama...

    Vous voulez vous faire une opinion ? Achetez et lisez tout simplement le livre de Sylvain Gouguenheim ! Il n'y a plus que cela à faire ou alors se laisser berner par quelques commissaires politiques.

    Présentation de l'éditeur :
    On considère généralement que l'Occident a découvert le savoir grec au Moyen Âge, grâce aux traductions arabes. Sylvain Gouguenheim bat en brèche une telle idée en montrant que l'Europe a toujours maintenu ses contacts avec le monde grec. Le Mont-Saint-Michel, notamment, constitue le centre d'un actif travail de traduction des textes d'Aristote en particulier, dès le XIIe siècle. On découvre dans le même temps que, de l'autre côté de la Méditerranée, l'hellénisation du monde islamique, plus limitée que ce que l'on croit, fut surtout le fait des Arabes chrétiens. Même le domaine de la philosophie islamique (Avicenne, Averroès) resta en partie étranger à l'esprit grec. Ainsi, il apparaît que l'hellénisation de l'Europe chrétienne fut avant tout le fruit de la volonté des Européens eux-mêmes. Si le terme de "racines" a un sens pour les civilisations, les racines du monde européen sont donc grecques, celles du monde islamique ne le sont pas. Biographie de l'auteur
    Professeur d'histoire médiévale à l'ENS de Lyon, Sylvain Gouguenheim travaille actuellement sur l'histoire des croisades. Il a récemment publié Les Chevaliers teutoniques (Tallandier, 2008).


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :