• L'art de la nouvelle (8) : l'entame chez Blackwood

    Les éditions Arbre Vengeur viennent de publier un recueil de nouvelles d'Algernon  Blackwood :

    "L'homme que les arbres aimaient"

    Ce recueil comporte cinq nouvelles. Blackwood (1869-1951) est un auteur anglo-américain, célébré par Lovecraft dans son essai "Epouvante et surnaturel en littérature" (1926)

    Voici donc les entames de ces cinq nouvelles

    Les Saules
    "Quand on quitte Vienne, et longtemps avant d'atteindre Budapest,  on voit le Danube entrer dans une région désolée et étrangement abandonnée;(..)"
    Voilà le lecteur plongé dans l'ambiance: il sait où il va et que ce qu'il va vivre va être étrange. Ce sera sur une île de ce grand fleuve...

    Passage pour un autre monde
    "A toute vitesse, le jeune Norman se sentait emporté vers le nord par l'un de ces express aérodynamiques dernier cri."
    Ici on est plutôt prévenu que le personnage va vers un ailleurs qu'on ne nous précisera que plus tard. Un ailleurs qui va le confronter, comme le précise le titre, à "un autre monde". On est moins pris à la gorge...

    Le Piège du destin
    "C'était l'une de ces maisons sans charme auxquelles est restée attachée quelque affreuse histoire (...)"
    Oui... dans cette maison il va se passer des choses horribles...  Et l'ambiance va évoluer graduellement, doucement, presqu'imperceptiblement. Mais le lecteur aura été prévenu dès le début...

    Celui que les arbres aimaient
    "Lorsqu'il peignait les arbres, il parvenait, grâce à un instinct divinatoire particulier, à déceler leurs qualités essentielles."
    Les arbres ont des "qualités essentielles. Et le peintre est capable de les déceler. c'est lui qui va déclencher les manifestations de ces qualités essentielles dans un crescendo de terreur que va vivre l'épouse de la victime...

    La folie de Jones
    "L'aventure va au devant de l'aventureux, les événements mystérieux surgissent devant ceux qui, par don d'émerveillement ou par imagination, en guettent l'arrivée;(...)"
    Il faut donc en quelque sorte, être initié pour comprendre d'autres vies, d'autres mondes, qui parfois se recoupent avec le nôtre et rattrapent celui qui ne s'en méfie pas.

    Excellentes entames n'est-ce pas ?


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :