• L'art de la nouvelle (4)

    Je croyais avoir lu le pire en ce qui concerne l'art de l'entame mais non, voici le pire que j'aie jamais lu :

    "Sur Clavène, planète minière de type 4, les prospecteurs avaient installé leurs campements aux abords immédiats de l'aire d'atterrissage, sans que les autorités essayent même d'y mettre de l'ordre. Léna s'arrêta au bas des échelons, se demandant si elle n'allait pas immédiatement rembarquer."

    L'archétype même de l'entame qui donne envie de ne PAS lire la nouvelle...
    On est déjà fatigué à l'idée de s'attaquer à une niaiserie ennuyeuse.

    De la SF sans AUCUNE imagination : une planète "minière" SVP, un astronef et un camp de prospecteurs... Aucune originalité.
    Où ai-je "déniché" ce magnifique exemple de nullité dans l'entame ? (C'est même pire que l'hélicoptère qui aborda l'île après un virage serré !)
    Eh bien dans un concours de nouvelles organisé à l'occasion de la 33e convention nationale française de SF (qui a eu lieu à Bellaing en août 2006)!
    Non ?
    Si !
    Cette entame a intéressé 60 auteurs qui ont poursuivi cette "histoire" sans vergogne après une entame ne manifestant aucun respect pour le lecteur. Et comme l'écrit la délicieuse Lucie Chenu dans l'éditorial du recueil des huit nouvelles sélectionnées, recueil qui constitue le N°4 du fanzine Géante Rouge : "Je vous souhaite autant de plaisir à lire ces textes que leurs auteurs et moi avons eu à parcourir les cieux étrangers de Clavène."

    C'est gentil Lulu mais franchement combien franchiront ce gouffre de médiocrité pour poursuivre la lecture (sans parler du tirage confidentiel de Géante Rouge) ?
    Et donc je trouve un peu cavalier d'oser demander à des auteurs d'écrire à partir d'un texte aussi cliché et aussi creux. Bravo à eux d'avoir osé affronter la médiocrité pour tenter (peut-être ?) de la contrebalancer par un récit un peu moins niais. Mais qui seront les lecteurs qui oseront aller plus loin que "le bas des échelons" de Léna ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :