• Du nouveau dans l'écriture ?

    Je viens de lire un passage très intéressant dans Le Monde des livres (pour une fois) et qui me fait jubiler tant je me reconnais dans ces paroles.

    Héléna Marienské, ou celle qui s'avance masquée sous ce prudent pseudonyme pense que " le roman n'a pas résisté à la vague bien creuse du "nouveau" ", qu'il est malade d'une " vérole galopante " dont le symptôme n'est autre que la prolifération des " raconteurs d'eux-mêmes ". Par la voix d'une de ses narratrices, elle fustige les " contemplateurs de leur Moi si original " et stigmatise l'" ignominie " de " l'autofiction pleurnicharde, indigeste et faisandée ".


    RHÉSUS
    d'Héléna Marienské.
    POL, 320 p., 19 € .

    Je crois que je vais lire ce livre et vous en parler ensuite.
    Mais j'ai pris du retard, je vous ai promis la suite de mon étude "l'art de la nouvelle" avec une approche de "l'Autel des morts" de Henri James...
    ça va venir patience !

  • Commentaires

    1
    Mimy
    Jeudi 31 Août 2006 à 20:35
    Rhésus !
    Je l'ai acheté, longue vie à  Rhésus !
    2
    Mardi 12 Septembre 2006 à 16:22
    Intéressant passage
    qui va dans le même sens que la remarque que me faisait hier encore une personne qui déplorait n'avoir plus rien à lire d'intéressant dans le roman actuel, en se remettant à la lecture de ses classiques du XIX e. Quant à moi, je ne lis pas assez pour avoir un avis sur la question.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :